Les surfaces…comment les différencier ?

12 avril 2022
Pas de commentaires

En immobilier d’entreprise, le loyer est calculé sur la base de la surface locative, alors quelle est la différence entre la surface locative, la superficie dite Loi Carrez, la surface utile brute locative et la surface utile nette locative ? 

Avant toute chose, revenons sur les fondamentaux : 

La superficie loi Carrez correspond à une mesure spécifique de la superficie habitable d’un logement. Les éléments tels que murs, cloisons, marches, balcons, terrasses, embrasures de portes et fenêtres, gaines, cave et parking ne sont pas pris en compte.

La Surface Utile Brute Locative  correspond à la surface horizontale située à l’intérieur des locaux, incluant poteaux, murs extérieurs, refends gaines techniques, circulations verticales, la quote-part de parties communes, les locaux techniques hors combles et sous-sols. 

La Surface Utile Nette Locative s’obtient quant à elle en déduisant de la surface utile brute, la quote-part de parties communes, les locaux techniques non partagés, (couloirs, paliers d’ascenseur et d’escalier, sas de sécurité).
Ce calcul permet d’établir la surface effectivement réservée aux espaces de travail.

La Surface Locative est la surface au sol incluant une quote-part de partie commune. Cette dernière est calculée par le propriétaire. C’est sur cette base qu’est calculé le loyer. 

Mais du coup, qu’est-ce que la quote-part de parties communes ?

S’il fallait donner une définition simple de la « quote-part des parties communes » dans un contrat de location en copropriété, on pourrait dire qu’il s’agit des parties de l’immeuble utilisées par tous les occupants comme les couloirs, les ascenseurs, les escaliers, les paliers etc. Il est à préciser que la quote-part de parties communes est très courante dans les baux commerciaux relatifs aux immeubles de bureaux.

A SAVOIR : Attention une erreur de plus de 5 % peut entraîner une revalorisation du loyer ou du prix de vente